Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MODE ACTUALITE POLITIQUE SPORT MEDIAS ELECTIONS VIE PHOTOS
  • MODE ACTUALITE POLITIQUE SPORT MEDIAS ELECTIONS  VIE PHOTOS
  • : Des photos pour rêver. Des mots pour partager des idées. Des souhaits pour la société. Des engagements politiques
  • Contact

AGIR AGIR

logo_eat.gif







LES ENFANTS AVANT TOUT 

Rechercher

RUE DU BONHEUR

 

Texte Libre

17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 12:57
 
Pouvez-vous raisonnablement croire à la sincérité des élus qui se sont rapprochés de la majorité parlementaire de Nicolas Sarkozy ?
Comment après avoir stigmatisé ses paroles et son comportement de diviseur peuvent-ils aujourd’hui se retrouver dans son sillage ?
Comment expliquer ce changement de cap ?
Parmi les explications possibles, il s’en trouve une primordiale pour expliquer leur ralliement. Ne souhaitent-ils en priorité être réélus dans leur fonction de parlementaires – députés ou sénateurs – pour bénéficier d’un système très avantageux, tant au niveau des retraites qu’au niveau des prêts qui leur sont consentis.
Notre retraite pose, paraît-il, d’énormes problèmes. Il va nous falloir faire des sacrifices, le sort de la France en dépend etc.
Qui, en France, peut obtenir sa retraite à 55 ans, même s'il n'a cotisé que quinze ans, et percevoir 4 743 € euros brut par mois? Un député.
- Après un premier mandat de 5 ans, un député perçoit une retraite mensuelle de 1581€.
Pour un sénateur (mandat de 9 ans), la retraite est de 2827€.
- Après deuxième mandat de 5 ans, il peut prétendre à une retraite mensuelle de 3162€.
- Après un troisième mandat, un député perçoit 4743 €.
- Après plus de quatre mandats, le plafond maximum est fixé à un peu plus de 6100€
par mois pour un député et 5973 € pour un sénateur.
 
Quel est le travailleur de ce pays qui – même s’il se lève tôt – peut doubler sa retraite en 5 années de travail ?
Ils peuvent aussi toucher en supplément une retraite provenant d’autres mandats (maire, conseiller général ou régional, ministre, etc…). Et on en connaît un certain nombre qui cumule les fonctions… Regardez autour de vous !!!
Les députés et sénateurs issus du privé perçoivent bien sûr la retraite de leur profession d’origine au prorata des années effectuées moins le temps de leur mandat. Pour certains, il est vrai qu’elle est faible car ils ont abandonné leur métier. Ceux issus de la Fonction publique continuent eux de cotiser dans leur corps d’origine… et comme député.
Nous pourrons juger dans les semaines à venir du degré de sincérité du nouveau gouvernement et de la nouvelle assemblée lorsqu’elle invitera les français de base à faire quelques sacrifices supplémentaires.
 
Ne pourraient-ils pas commencer par la réforme de leur régime spécial ? Cela leur donnerait un peu plus de crédibilité.
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vince - dans ACTUALITES
commenter cet article

commentaires

badadi 30/05/2007 01:50

Alors Vince toujours au front, je suis bien d'accord avec toion va voir si ils tiennent leurs promesses "s'occuper des régimes spéciaux".Bientôt ls législatives j'espère que les français vont réagir comme il se devraitA +

Geoffroy 18/05/2007 00:37

Est-ce que les députés UDF ont changés de camps pour être sur de se faire réélire ? Ils auraient pu s’allier avec le PS aussi…
 

Normalement, lors de la réforme des retraites, tous les régimes spéciaux doivent être remis à plat. Députés et sénateurs inclus…
 

Liste D'articles