Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MODE ACTUALITE POLITIQUE SPORT MEDIAS ELECTIONS VIE PHOTOS
  • MODE ACTUALITE POLITIQUE SPORT MEDIAS ELECTIONS  VIE PHOTOS
  • : Des photos pour rêver. Des mots pour partager des idées. Des souhaits pour la société. Des engagements politiques
  • Contact

AGIR AGIR

logo_eat.gif







LES ENFANTS AVANT TOUT 

Rechercher

RUE DU BONHEUR

 

Texte Libre

29 juillet 2006 6 29 /07 /juillet /2006 13:54

AVERTISSEMENT

Je me suis longuement interrogé si je devais diffuser cette vidéo.

Le faire n'était-ce pas faire de la publicité à la consommation de cannabis?

Ne pas le faire, c'est continuer "à garder la tête dans le sable" et faire comme si tout allait bien.

J'ai choisi de la diffuser pour montrer que sous le couvert de l'humour, on POUVAIT faire passer comme légales certaines pratiques interdites... Peut-on continuer ainsi? Quelles limites à la Liberté? Quelles limites à la censure? Mais surtout QUELLES CONSEQUENCES pour ceux qui ne décriptent pas l'humour de Karl Zéro?


 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vince - dans DROGUES
commenter cet article

commentaires

G 12/04/2007 19:32

Ca fait longtemps que Karl fait des allusions au canna et qu'il est en faveur de la legalisation.Ce reportage n'est pas une blague.Et faut arreter avec la censure , vers la fin du reportage on voit JP Galland , un des fondateurs du CIRC , qui a été condamner pour presentation sous un jour favorable d'une drogue. Pour la creation du logo du CIRC (en haut de cette page http://www.circ-asso.net)Cette lois bloque completement le debat de la legalisation.

awkz 17/08/2006 02:11

C'est affligeant de voir ca. Ca me conforte dans mon idée qu il ne faut surtout pas dépénaliser la drogue et le cannabis

Pauley 16/08/2006 00:47

Et bien à mon humble avis, Karl Zéro n'a pas un humour que j'apprécie particulièrement, mais bon, je respecte sa façon de travailler et je trouve qu'il ne s'en sort pas trop mal...
A bientôt j'espère.

Liste D'articles