Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : MODE ACTUALITE POLITIQUE SPORT MEDIAS ELECTIONS VIE PHOTOS
  • MODE ACTUALITE POLITIQUE SPORT MEDIAS ELECTIONS  VIE PHOTOS
  • : Des photos pour rêver. Des mots pour partager des idées. Des souhaits pour la société. Des engagements politiques
  • Contact

AGIR AGIR

logo_eat.gif







LES ENFANTS AVANT TOUT 

Rechercher

RUE DU BONHEUR

 

Texte Libre

17 avril 2006 1 17 /04 /avril /2006 20:31

 

                                 A       Mesdames et Messieurs les Députés

 

 

 

                                                     Assemblée Nationale

 

 Objet : Lutte contre la toxicomanie

 

             Madame la Députée, Monsieur le Député,

 

 

 

 

 

 

             J’avais déjà interpellé un grand nombre d’entre vous en 2003 à propos de la consommation de stupéfiants en France. Certains avaient eu le courage d’affirmer leur position et de me la transmettre. Je suppose que ceux qui ne l’avaient pas fait avaient d’autres préoccupations.

  

           Je ne reprendrai pas en totalité le courrier que j’avais alors adressé. J’en rappellerai simplement la teneur.

   

 

          Dans de nombreuses émissions télévisées, des personnalités (show-biz, littérature, cinéma ..) affirment publiquement qu’il leur arrive de temps  à autre de « fumer », de « s’adonner à la consommation » de stupéfiant. Je ne regarde pas toutes les émissions mais j’en vois suffisamment pour affirmer que des animateurs / présentateurs posent des questions sur ce sujet à leurs invités, dont parfois, des personnalités politiques.

  

 

-          Quand avez-vous fumé votre dernier joint ?

 C'est  pour moi une véritable "invitation à la banalisation de la consommation de drogue". Cette évocation régulière des joints et de la consommation de joints, sans pour autant poser les termes du débat de la dépénalisation des drogues douces, ne fait qu'insidieusement pencher la balance en faveur de la consommation de ces mêmes drogues douces.

 Je vous rappelle que la LOI d'orientation relative à la lutte contre les toxicomanies et sur la géopolitique des drogues votée en 2002, prévoit toute une série de mesures afin de lutter contre la consommation de stupéfiants.

 

 

 

 

 

 

Je vous rappelle que de tels propos sont illégaux car contrevenants à LA LOI DE 2002. Leur diffusion, à fortiori, sur des chaînes publiques est une véritable provocation.

            

Imaginez-vous un instant un instant, un professeur de collège ou lycée tenir de tels propos devant des jeunes, devant ces jeunes qui regardent ces émissions ?

   

 

J’avais à l’époque interpellé le médiateur de France 2 qui m’avait dit son intention d’intervenir près des animateurs. Il en a résulté un changement … mais depuis j’ai eu l’occasion de vérifier que la position adoptée alors n’avait pas été maintenue.

  

 

          Si certaines personnalités consomment, c’est qu’elles achètent ou cultivent ! Vous n’êtes pas sans savoir que la vente, l’importation ou la culture de stupéfiants sont interdits en France.

S’il y a des dealers, c’est qu’il y a des consommateurs et réciproquement. Les uns encouragent les autres, c’est l’histoire de la poule qui pond l’œuf ou de l’œuf qui fait la poule.

  

 

Pouvez-vous m’expliquer au nom de quel passe-droit ces personnalités disposent d’une impunité ?

   

 

Pouvez-vous m’expliquer pourquoi les Ministres de l’Intérieur, depuis 20 ans, ne sont jamais montés au créneau ?

   

 

Pouvez-vous m’expliquer pourquoi aucun Procureur de la République ne s’investisse sur ce sujet par le dépôt d’une plainte ?

 

            Je veux bien accepter  la responsabilité pénale de « dealers »  mais je voudrai que tout le monde soit logé au même régime alors : les personnalités en premier lieu qui encouragent les deals  et banalisent la consommation près de la jeunesse sont pénalement coupable de contrevenir à la loi française.

 

 

 

         Faut-il voir dans cette impunité la crainte de représailles  du « pouvoir de la télé » qui boycotterait les Hommes et Femmes Politiques qui se montreraient courageux ?

       

        Faut-il se laisser à penser qu’une action contre « cette propagande à la consommation » révèlent des noms de personnalités de divers milieux  qui soient des consommateurs réguliers.

Quels positionnements adoptez-vous ?

Quels sont vos moyens d’actions ?

Que comptez-vous faire pour que la loi que vous votez soit respectée ?

Faut-il continuer à verbaliser les « dealers de quartiers » seulement ?

Faut-il accepter que selon que tu es « médiatique » ou pas, ton cas sera traité différemment ?

Accepteriez-vous qu’un professeur fasse autant de banalisation ?

Espérant une réponse précise aux questions posées,  je vous d’agréer, Madame la Députée, Monsieur le Députée, l’expression de mes remerciements distingués.

             Ps : Si vous avez l'intention de me faire parvenir une réponse évasive, me rappelant, les lois votées, les bonnes intentions générales, je vous préconise de vous en dispenser. Pas de langue de bois, merci !

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Vince - dans DROGUES
commenter cet article

commentaires

Liste D'articles